L'Empire des Vaincus

Tome 8 de L'Épée de Vérité

Donnez votre avis sur ce livre

fgglass, le 24 septembre 2015 à 08h42

Je viens de commencer la lecture, ca m'embete de pas savoir ce qu'il veulent que jenssen détruise ca fais secret de gamin sad

Rivka, le 10 juillet 2011 à 04h15

Sans avoir adoré ce tome, je l'ai quand même apprécié, surtout après un tome 7 désespérant... En particulier, j'ai bien aimé le plan de Jagang et la ''mésaventure'' de Zedd, ainsi que le nouveau méchant que j'ai trouvé bien répugnant ! Par contre, les solutions aux problèmes de Richard... Bof bof. En bref ce tome apporte un bon point au ''côté obscure''.

Lor Oelian, le 9 juin 2011 à 17h02

Je souhaite apporter un avis un peu nuancé, histoire aussi de ne pas décourager tout ceux qui viennent voir par curiosité les avis de ce tome, même si je pense qu'il faut d'avantage se fier à sa propre opinion, une fois le livre lu.

Il y a des passages que vous sentez trop "longs" par exemple, et que vous classez automatiquement dans "inutile" mais il en découle pourtant aussi une vraie profondeur, celle-la même que j'avais trouvé absente dans "L'Âme du Feu".
Ces passages longs ou répétitifs (je pense par exemple aux diverses passages où Richard essaye de changer le jugement des gens) sont à mon avis essentiel, c'est la "vérité" de la plume de l'auteur que l'on peut sentir dans ces moments là. Il ne coupe pas des passages, il montre ce qu'a du vivre Richard du début jusqu'à la fin, qu'importe si c'est un travail répétitif ou long ? C'est sa vie, son chemin et cela lui est utile, à lui et aux autres, ainsi qu'au cheminement de l'histoire. Les choses se sont passées comme ça, c'est tout. Ce n'est pas tant affaire de stylistique qu'une véritable avancée dans la quête d'une délivrance. Et la fatigue qu'on peut ressentir, en lisant et en voyant Richard batailler contre son don défaillant, des gens bornés ou des oiseaux toujours plus intrigants, est inévitablement une part essentielle de l'empathie qu'on peut avoir avec les personnages.
Vous trouvez aussi illogique certains comportements... j'en reparlerai plus tard, mais pourquoi chercher la logique partout ? L'Homme est sans aucun doute profondément illogique aussi. C'est comme dire qu'un meurtrier est inhumain, pourtant, quel autre animal est capable d'assassiner ou de se venger ? Le meurtre est une partie essentielle de l'Homme, et existe depuis toujours.

J'ai trouvé les passages avec Zeed, Chase, Verna (pourquoi personne ne parle jamais de ce personnage, exceptionnel dès son apparition, d'ailleurs ?) égaux à eux même, c'est à dire très satisfaisants (sur le plan stylistique, oui, si vous cherchez absolument à trouver un style plus important que l'histoire.) et tout a fait justifiés dans l'histoire (si tant est qu'un auteur puisse avoir besoin d'une justification pour relater les événements que les personnages vivent.)
Et ce qui me plait par dessus tout dans ce tome, ce sont les chamailleries et rebondissements avec Anna et Nathan, si vraies, encore une fois.
C'est la vie en elle même qui est relatée dans toutes ses facettes avec l'aide de la myriade de personnage mis en scène.

Ce qui m'a gêné, ensuite... je pense que c'est le fait que Khalan, Jennsen et Tom restent un peu trop à l'écart, mais encore une fois, dans des conditions semblables à celles du livre, il est tout à fait "logique" que ce soit le seigneur Rahl qui parle en premier, qui donne son avis, etc...
Je cherche volontairement des choses qui m'ont gênées, mais ce n'est que mon avis alors que je compare aux autres tomes, car en réalité, il me semble que faire ça est idiot, chaque tome ne doit pas avoir les mêmes caractéristiques que les autres, ni les mêmes ingrédients (en tout cas dans le cas de cette série-ci. Il s'agit d'une fresque géante sur beaucoup de lieux, beaucoup de personnage... J'ai l'impression que certain regrette une sorte d'uniformité des passages ou des livres. Pourtant, ce serait ça qui prouverait une écriture illogique. Notre vie n'a rien d'uniforme, on a tous des moments bien différents, des zones où certaines personnes comptent plus que d'autres à nos yeux, des moments que des objets représentent mieux que des personnes, des heures que l'on aime pas se rappeler, ou mille autres choses.)

Pour finir, je rajouterai tout de même que ce n'est pas le tome que j'ai préféré. Et puis je citerai une phrase "Les contes de fée ne nous apprennent pas que les Dragons existent, ils nous apprennent que l'on peut vaincre les Dragons." En cherchant à démontrer l'inutilité du tome, essayez-vous de croire que Richard n'existe pas, ou que c'est à cause de l'auteur qu'il n'a pas vécu les choses de la manière que vous souhaitiez ?
C'est dommage, moi qui n'ai pas du tout apprécié la lecture de "l'Ame du feu", j'essaye (j'ai bien dit "j'essaye") de le considère quand même comme une partie de l'histoire, et je doit avouer que même si je l'ai trouvée à part sur le moment, les répercutions de ce qu'il s'y passe sont bien ressenties dans la suite. Il trouve sa place dans le cycle entier, comme chacun des tomes, car ils sont tous reliés. Mais pris ponctuellement, c'est nier l'existence de ces liens (je me rends compte que les étude tome par tome ne sont pas pour moi, définitivement ^^ je préfère considérer le cycle en lui même, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il a été écrit, sans quoi on écrirait indéfiniment des tomes uniques.)
Chercher une logique répétitive ou chercher ce que l'on veut trouver montre aussi que certains livres sont perçu différemment selon le moment où on les lis. Il y a des heures propices ou des heures qui ne le sont pas. J'espère ne pas tomber sur une de ses heures néfastes de si tôt !

En relisant, je me rends compte que je fais presque un plaidoyer pour mon point de vue, mais dans tout les cas, je ne dénigre pas vos avis, au contraire, c'est pour les lire que je suis ici.
Merci à ceux qui m'ont rappelé la fin très sympathique du tome et le rôle de Cara, c'est en effet un personnage génial, même si Nathan aura toujours ma préférence !

Amicalement
Lor

Nicholas, le 27 mars 2011 à 19h36

Ce tome est inutile et completement decevant, j'ai lue les 100 premiere page, j'ai fermer mon livre et je me suis attaquer a deux autre saga de fantaisy durant 3 mois, puis j'ai lue le resumer détailler de ce tome sur le net et j'ai lue varaimment le 8...t La, je vais m'acheter chainfire!

Le seul point positif, c'est la decouverte de Nicholas, un de mes personnages "méchant" préférer!

Iverindor, le 12 mars 2011 à 09h04

Ce livre déçoit encore et encore.  Une lecture pénible, probablement parce qu'on sent un manque d'intérêt flagrant de l'auteur pour une intrigue qu'il ne sentait plus.  (Les histoires de possessions animales lui amputent sérieusement sa créativité, on dirait...) Si les sections impliquant l'entourage distant de Richard sont passionnantes, tout ce qui concerne directement notre héros est d'un ennui...  Les discours du Seigneur Rahl ne portaient plus autant, puisqu'ils contredisaient ses propres valeurs.  Ainsi, selon son credo, un meurtrier doit être éliminé.  Essayer de le comprendre et de le réhabiliter revient à trahir les innocents qu'il a tué. Pourtant, il est passé par ce processus avec une certaine Mord-Sith qu'il a éliminée, certes, mais par compassion, non par justice aveugle.  Le personnage principal du précédent livre, remarquable par son intelligence, devient littéralement nunuche devant le raisonnement "supérieur" de notre héros.  Elle devient rien de moins qu'un animal de compagnie à éduquer. Quand au peuple découvert dans ce livre, l'explication de leur exil est un non-sens total. Sachant ce que leur descendance apporterait dans les siècles à venir, leurs détracteurs investissaient littéralement dans leur destruction à long terme.  Heureusement que leur comportement "tête dans le sable" a poussé leurs nouveaux voisins à les enfermer dans une sorte d'asile disproportionné pour les protéger d'eux-mêmes...  Un boiteux rattrapage, dites-vous ?

Edwiin, le 19 janvier 2011 à 01h07

je commence la lecture de celui ci, on y retrouve notre bon p'tit groupe avec richard et khalan smile mais il 'y a juste une chose, Jennsen est très soulante et ça m'énerve lol

feeling14, le 29 décembre 2010 à 17h21

Je trouve que le tome 8 l'empire des vaincus n'est pas la suite de l'épée de vérité pour la lutte contre jagang je m'explique on apprend sert plein de chose sur les trous dans le monde que son les enfants de magiciens sans dons mais le livre est plus basé sur le chapardeur et les monstres que peuvent créé les soeurs de l'obscurité mais il ne fait pas trop avancé l'histoire mais il reste un excellent livre que j'ai adoré. smile

Quintus, le 24 juillet 2010 à 22h26

lujan a écrit :

Je suis du même avis Wiwifandys66,
Vous devez lire trop vite et pas assez réfléchir peut-être  beuh

Je reconnais, je lis assez vite (48 max par tome, sauf le 8 et le 9 en moins de 48h les deux), mais j'ai excuses : quand j'ai attaqué l'épée de vérité, je sortais de ma période "Socrate" (après le livre de F. Lenoir "Socrate, Jésus, Bouddha", je me suis beaucoup intéresser à Socrate) et TG se lis assez bien (en tout cas mieux que les "paroles de Socrate" de Platon (traduit en vf, je lis pas le grec antique ^^. J'ai des goûts bizarre en lecture, ok, mais quand même).

Pourtant je rejoins beaucoup quant à l'ennui qui m'a gagner avec ce tome (pourtant TG a plutôt tendance à avoir une écriture faisant "dévorer" les pages de ses livres). L'histoire de Richard dans ce tome est...hum... je vais pas répéter la plupart de se qui a été dit. Je pense que TG aurait gagné à faire un tome moins orienté sur richard et plus sur les autres personnages (Zedd & Co). L'histoire de Richard aurait très bien put être "secondaire" (on en parle un peu, régulièrement, histoire de dire se qui s'y passe et l'évolution des mentalité local puis lui offrir une fin (celle présente serait  suffisante), et offrir histoire "principale" avec certain des personnages secondaires (relativement inexploité, dans l'ensemble).

1) ça aurait changer, 2) s'il n'avait pas d''idée avec richard, il avait divers possibilité avec les autres et 3) R et K, faudrait leur laisser un peu d'intimité ^^.

Pas le meilleur du cycle, mais pas le pire que j'ai lu (en général).


Quintus

lujan, le 24 juillet 2010 à 13h38

Je suis du même avis Wiwifandys66,
Vous devez lire trop vite et pas assez réfléchir peut-être  beuh

C'est peut être le plus dure à lire mais...quel génie!

Payns, le 13 mai 2010 à 22h29

Ah j'l'avais pas vu celle-là: pas mal Orion. Ca t'a hérissé le poil de lire ça  beuh  lol ?

Orion, le 13 mai 2010 à 22h03

Wiwifandys66@hotmail.fr a écrit :

Moi je trouve que Terry Goodkind est tout simplement un génie des mots et de la condition humaine. Il a compris un tas de choses... Je suis pas toujours d'accord avec lui, mais son analyse est en général très juste et à adapter à notre époque (si vous êtes comme moi et que vous faites des liens...^^)

Alors ya 2-3 liens que t'as pas encore fait si t'es capable de faire tenir "génie" et "Terry Goodkind" dans la même phrase...  roll

volke13, le 13 mai 2010 à 21h57

Un tome 5 assez décevant, sixième volume beaucoup trop caricatural malgré un début fracassant, un septième tome inbuvable, que pouvait-il arriver de pire? Un 8ème tome catastrophique? Non, ce tome n'est pas catastrophique! Il sombre dans les abysse de l'ennui.
Comme d'habitude avec Goodkind, on a le droit à un renouvellement d'intrigue parachuté sans doute pour une raison commerciale, je ne lui jetterai pas la pierre car 99,9% de auteur de fantasy multiplient les tomes de cette manière. Malgré tout on a souvent le doit à une lecture agréable qui fait passer un bon moment. Là non, tout n'est qu'ennui et caricature. Les discours sur la philosophie de l'ordre se multiplient  notre grand désarroi et voilà qu'en apparait une nouvelle nation à évangéliser, même celle-ci pas pour son caractère belliqueux ou son régime totalitaro-communiste mais pour une pacificité totale. Décidément goodkind aime faire dans le manichéen. Tout blanc ou tout noir, tel un Michael Jackson (gris) déguisé en homme politique, Richard se charge de rétablir l'ordre, armé de discours abracadabrants d'ennui pourtant écoutés assidument par tous les personnages du roman. Les passages ou l'on tourne les pages péniblement sont légions, il arrive même parfois de regarder quelques pages plus loin attendant patiemment que le point de vue change pour nous séparer de Richard, absolument imbuvable dans ce tome. Goodkind s'est fait submergé par ses idéaux et fait de son roman un véritable calvaire. Heureusement après cette longue décente aux enfers, on voit enfin la lumière avec de la vrai fantasy: Chainfire.

Wiwifandys66@hotmail.fr, le 30 novembre 2009 à 14h24

Moi, je crois que certains d'entre vous n'ont pas tout compris.

En tout cas, la partie "politique" comme vous l'appelez, ou encore le côté moralisateur.

Si "l'explication", le désendoctrinement suivi de l'endoctrinement est si long dans le livre, c'est que justement, c'est pas simple!

Richard se trouve face à des gens qui ont une manière de penser collective, ils ne savent pas prendre des décisions par eux-même car toute leur vie, on leur a dit comment penser, comment agir!
Ce n'est pas du jour au lendemain que cela peut changer!

C'est comme si on vous disait "toi tu t'appelles plus Untel mais Trucmuch". Toute votre vie, on vous a appelé Untel, ça faisait parti de votre personnalité, c'est quelque chose qui est en vous, et jamais vous ne l'avez remis en question. Et voilà que quelqu'un arrive et vous dise "mais non en fait c'est Trucmuch que tu t'appelles" ET là, vous pensez "what the f***" ^^

Les bandakars ont été conditionnés à un certain mode de vie. Alors, se laisser convaincre que c'est mal, ça ne prend pas 5 minutes! Le discours de Richard a donc toute sa place, aussi long soit-il. Et si ça prolonge pendant tout le bouquin, c'est parce qu'en plus, ils doivent réapprendre à vivre.

Moi je trouve que Terry Goodkind est tout simplement un génie des mots et de la condition humaine. Il a compris un tas de choses... Je suis pas toujours d'accord avec lui, mais son analyse est en général très juste et à adapter à notre époque (si vous êtes comme moi et que vous faites des liens...^^)

Orion, le 29 août 2009 à 19h18

Moi c'était pas tant son inutilité que sa nullité  hmm

saroulou, le 29 août 2009 à 18h50

c'est le tome qui m'a pris le plus longtemps à lire et c'est pas étonnant vue son inutilité!

lilou 92, le 29 août 2009 à 13h50

Ce tome est moraliste et illogique (quel peuple aimerait se faire massacrer) mais c'est pas son plus gros default. C'est un des seuls tome que j'ai trouvé "inutile" dans la serie, bon ok les passage avec zed ou nathan avance un peu mais diantre que de longeur sur le reste !  tongue J'avais envie que d'une chose c'est que richard decide de revenir sur ses pas.
On invente un nouveau mechant histoire de faire une nouvelle histoire.
Bref meme si il reste bien (c'est du terry goodking tout de meme  big_smile ), la fin est bien quoi, l'intrigue dans l'ensemble m'a dessus. En plus étant végétarienne j'ai été triste de la finale (vous comprendrez pourquoi ^^)
C'est le tome que j'ai le moins aimé, dommage.

inmh, le 20 janvier 2009 à 18h43

C'est le ou du moins pas trop loin de ceux que j'ai le moins aimé. Il y a beaucoup trop de monologue archie moralisateur. Est-ce que vous connaissez beaucoup de peuple qui ecouterais des discours en plus finir de gars qui vient de l'autre bout du monde avec une réputation plus ou moins bonne dépendant d'avec qui tu parles??

De plus, ce n'est pas trop difficile de faire des rapprochements avec des peuples disparu (ou vaincu) de notre propre histoire mondiale  siffle

Et que dire de cette fin ultra rapide où Richard miraculeusement détient l'ultime vérité  wink

Bref moi aussi j'ai préférer les passages avec Nathan ou Zedd.

Malheureusement, il faudra attendre encore quelque semaines avant de pouvoir lire Dette d'os dans notre patelin québecois et encore un an avant le 9e tome.

Zorander69, le 16 décembre 2008 à 20h56

Le tome dans l'ensemble est pas mal.
Je trouve l'intrigue bien recherché avec l'histoire du poisons et des antidotes, du Chapardeur. La fin un peu rapide, mais j'ai adoré le moment ou Nathan veut s'occuper de Richard, même si le résultats n'est pas à la hauteur de nos attentes.

Cara comme d'habitude complétement magique, la fin est magnifique, ou elle commence à sourire !!! J'ai trouvé cela tout simplement géniale, une Mord Sith qui devient sensible à l'humour, l'amour, et les sentiments.

Alex86, le 16 décembre 2008 à 00h02

En bref, un tome pour lequel beaucoup de pages sont en trop!

Plus sérieusement, l'histoire est toujours aussi prenante, comme je l'ai lu dans les commentaires Zedd a enfin un vrai rôle, le peuple que l'on découvre est intéressant...mais vite lassant, surtout que notre idole Richard ne cesse de lui répéter la même litanie.

Voilà le seul défaut de ce livre pour moi, un Richard trop loquace, et des scènes palpitantes vite expédiées. Pour le reste, vive Goodkind  big_smile

Dans tout les cas, j'ai hâte de lire le 9!!! (ou bien Dette d'Os  hmm ...je ne sais pas vraiment quand le lire celui là!)

lily, le 12 décembre 2008 à 19h38

ben moi c'est le dernier que j'ai lu (je suis en plein chainfire là) et j'ai aimé même si je reconnais que les monologues de Richard sur la moralité de se battre pour protéger nos proches et notre propre vie sont parfois un peu long et répétés mais dans ce tome c'était la clef de beaucoup de chose : le déclic pour le peuple de Bandakar ET pour Richard lui même !

J'ai aimé l'histoire de Verna, Ann/nathan et Zedd/Adie aussi ! J'ai surtout beaucoup aimé découvrir ce peuple de Bandakar et le pourquoi du comment de leur existence et il est vrai que j'ai apprécié que Khalan et Richard soient ensemble dans cette épreuve (pour une fois tongue)

Et même si la fin est TRES rapide et bien il fallait bien qu'il s'en sorte non ? et ça paraissait être le plus logique.

kadaj....., le 11 décembre 2008 à 19h12

holalala!!je vais être le seul a avoir adoré ce tome!!!j'adorre chase car c'est un homme des bois qui sait se battre^^et voila qu'il revient!en plus j'avais trop peur pour zedd et je me disais toujours sa dois bien se finir sa doit bien se finir!et puis revoir ma petite aider chase nan mais quel plaisir!par c'est vrai que les incessantes critiques des bannis est embettante mais au final c'est normal...la véritée n'est pas toujours un plaisir!
par contre apre la lecture de chaque tome je pense différemment...je me fais endoctriner big_smile

Orion, le 10 décembre 2008 à 05h05

Exactement comme fuer, j'avais toujours hâte que les moments avec Zedd, Nathan ou Verna arrivent car j'en avais ma claque de Richard le saint homme droit qui connait tout de la vie  hmm  lol  Mais je dois dire que l'histoire sur l'empire avec les Rahl et l'autre sorcier était très bonne par contre  jap  Et le retour de nous savons qui aussi  wink

haha on doit pas mettre d'informations importantes dans cette section..  lol  ça devient un message codé mon post... hahaha

Samoht, le 26 novembre 2008 à 21h43

Moi, j'ai trouvé que ce tome étais très bien !!!
(Difficile de dire du mal de quelque chose lorsqu'on est passionné !!!)
Certes,il y a quelques passages ennuyeux, mais toute l'intrigue est bien ficelée.
Le seul "hic", c'est le fait que tout s'enchaine très (voire trop) vite à la fin !  siffle
Ma phrase finale sera : "Merci pour ce tome Terry et rendez-vous à juin 2009 pour le tome 9 en français !"
(OUI, en français, on est pas tous forts en anglais !!! tongue


Votre guide, Samoht "Rahl" (sorcier de guerre aussi, au même titre que Richard !).

fuer raug'moss, le 30 octobre 2008 à 12h42

le 8 aurait pu être beaucoup mieux sans les monologues incessant de Richard.
autant pour le sept j' attendait son retour avec impatience, dans ce tome je préférait largement l'histoire de Zedd ou de Nathan

celine, le 29 octobre 2008 à 18h59

Bon, j'en suis à la moitié, et je n'accroche pas du tout, ça fait deux jours que je l'ai posé, et je n'arrive pas à me remettre dedans. La première partie sert à repéter ce qu'on sait déjà, et le manque d'action se fait sentir, il n'y a que du bla bla.

Jéjé, le 29 octobre 2008 à 16h17

Tout d'abord le tome 8 seulement :

Moi, dans ce huitième tome, j'ai enfin retrouvé LES personnages de l'épée de vérité, ceux que l'on connait depuis le début ou presque !

Fini le tome 7 où il ne s'agissait que de perso insignifiant qui mourraient en cours ou à la fin, on retrouve richard, kahlan, zedd, adie, ...

Et pour une fois, pitié, kalan et richard mènent l'histoire de front et ensemble, pas d'inquisitrice menant la  bataille on ne sais ou pendant que son mari adoré est (encore) prisonnier d'un quelconque méchant.

ensuite la saga dans son ensemble :

En lisant tous vos commentaires je m'aperçois d'une chose : Vous vous focalisé un peu baucoup sur les tomes et non sur l'histoire dans son ensemble.

En effet, TG ne peut pas faire un seul bouquin de 15000 pages, il est forcé de morceler le tout en 11 mais un fait reste le même : c'est une seule et même histoire !
et comme toute histoire elle a des hauts et des bas..

Alors moi je tiens a dire que l'épée de vérité est une saga qui, dans son ensemble, est un merveille réunissant la politique , les sentiments et des faits atrocements banaux qui nous font apprécier les moments de magie de guerre et d'action !
Si l'action était continuelle durant 11 tomes, on s'arracherai les cheveux !

Il faut placer chaque tome dans son contexte et apprécier chacun à sa juste valeur, qui n'est pas forcément action action action ! ou psycho psycho ou magie magie...

Le tome 7 m'avait apparement décu mais en y réfléchissant et en le relisant, connaitre l'histoire de jensenn a eut son importance dans le tome 8 : on s'y est attaché comme aux autres figures de la saga...

Seigneur Ralh, le 6 octobre 2008 à 21h39

Ce n'est pas le tome que je préfère de l'épée de vérité mais j'ai beaucoup aimé même si il y a des passages qui sont longs. C'est un peu ennuyeux, même.

Mais j'aime l'histoire. Et j'ai hâte de lire les autres tomes.

Vivement le tome 9.

Cara, le 12 juin 2008 à 20h13

Je suis vraiment déçue par ce tome. Je ne dis pas qu'il est nul, ou même qu'il m'a autant déçue que le tome 5. Mais alors qu'après un tome centrée sur d'autres personnages, je m'étais attendue à un retour en fanfare de Richard, c'est tombé à plat dès les premiers chapitres. Ils sont longs et décrivent bien trop précisément un voyage qui tarde à faire démarrer l'intrigue.

Alors évidemment l'intrigue est bien menée, et a l'air désespérée à la fin du livre. On retrouve donc ces moments de tension, de suspense où on croise les doigts pour nos personnages, et où l'on attend avec angoisse une solution toujours repoussée. Alors oui, sur ce point la fin, certes rapide, m'a paru bonne. C'est bien la seule partie où Richard ne s'embourbe pas dans de bien trop longues et trop répétitives explications de la valeur de la vie, de la liberté, du fait qu'il est parfois nécessaire de se battre. Alors on aura bien compris. Et hormis la fin, ça m'a un peu ennuyée de suivre les aventures de Richard (même si j'ai aimé retrouvé les personnages qui l'accompagnent).

Heureusement, de l'autre côté, on suivait aussi les aventures de Zedd et d'Addie (aaah, et ça faisait un moment que Zedd passait trop sous silence à mon goût, au point même d'en devenir un peu transparent dans ses rares apparitions). Là je l'ai retrouvée aussi génial qu'avant et même plus avec les épreuves qu'il traverse.

J'ai aussi aimé revoir Verna et les hommes qui gardent l'entrée de D'Hara. Et surtout, j'ai beaucoup aimé les passages avec Nathan et Ann. Mais ces aspects de l'histoire sont vraiment infimes dans l'histoire, et finalement, c'est dommage vu que l'aventure de Richard contient bien plus de longueurs que de parties intéressantes où les choses évoluent. Et c'est justement pour ça que la fin semble bien trop expéditive (même si préférable au reste).

Pour conclure, ce n'est pas un mauvais tome, mais finalement j'ai été déçue, et j'ai préféré le tome précédent même si on y suivait d'autres personnages! J'espère que la suite sera meilleure, parce que je me suis forcée à lire vite vu que j'avais adoré Les Piliers de la Création, pour finalement faire face à un pétard mouillé comme on dit. Bon, j'exagère, c'est un bon livre, mais en deçà des deux précédents ou des premiers. Et ça fait bizarre puisqu'ils sont normalement tous au même niveau.

Quartdocre, le 25 novembre 2007 à 22h25

Je découperais ce tome en 3 parties :

Une première partie pas très passionnante avec beaucoup de voyage, peu d'action, assez vide finalement. Enfin il faut relativiser, c'est mieux que le tome 5 quand même  wink

Une deuxième partie très politique, ou plutôt même matraquage tant l'auteur cherche à nous inculquer ses idées de force quitte à les répéter de nombreuses fois pour être sûr que le message est bien passé ... et que le lecteur s'ennuie fermement.

Une dernière partie très sympa ou l'on prend plaisir à retrouver de bons vieux personnages, de l'action, et des atmosphères bien travaillées.

A côté de cela viennent se greffer comme d'habitude de nombreux chapitres sur les personnages secondaires récurents de la série, ce qui rend les scènes plus variées, et nous apprend sur la situation des différents coins du nouveau monde.

On apprend aussi des trucs sur le passé de certains D'harans.


J'ai bien aimé la fin mis à part un point particulier.

Kahlan, le 7 novembre 2007 à 01h37

c'est vrai qu'il ne s'est pas embêté pour la fin...
et hop, deux coup de cuiller à pot et on en parle plus.

Un peu (beaucoup) décevant voire cousue de fil blanc comme fin.

François, le 1 novembre 2007 à 10h57

Bien que beaucoup moins "politique" que le tome 5, "Naked Empire" comporte malheureusement de trop longues parties dans lesquels Richard y va de son laïus sur le fait qu'il n'est pas mal de tuer pour préserver sa vie et celle de ceux que l'on aime.

On retrouve tout de même quelques bons passages tout au long du livre, exception faite de la fin bien trop rapide, même comparé à d'autres tomes.


En bref je le trouve assez moyen dans l'ensemble.


Heureusement que le tome 9 est là pour remonter le niveau.