La magie comme métaphore

Interview parue dans un magazine allemand après la sortie de "Faith of the Fallen".


Vous qualifiez-vous d'auteur de fantasy ?

La fantasy est à propos de la magie, mes livres parlent des gens. J'aime écrire sur l'essence même des gens : qu'est-ce qui permet aux gens de vivre leur vie ? Qu'est qu'il ou elle veux atteindre ? Qu'est qu'ils veulent devenir ? La création d'autres mondes n'est pas mon intention principale, je veux raconter des histoires au sujet de personnes. Que se passe-t-il réellement dans la tête de quelqu'un qui va perde la vie ? Dans celle que quelqu'un qui met en danger la vie d'un autre ? Qu'est-ce qui est important pour lui : l'amour, la loyauté, une autre cause ? J'utilise des éléments de fantasy spécialement comme des métaphores pour d'autres choses.

Pouvez-vous donner un exemple ?

J'utilise parfois la magie comme une métaphore pour la technologie. Comme les Soeurs qui utilisent des livres de voyage magiques - à la place des e-mail. La magie est parfois pour moi une métaphore pour la liberté et l'individualité. Les puissances qui combattent la magie sont [...] la tyrannie et le collectivisme.

Que pensez-vous du fait d'être comparé à Robert Jordan ou George R.R. Martin ?

C'est effectivement étrange d'être comparé à d'autre auteurs, mais je comprends pourquoi les auteurs le font. La fantasy descend d'anciennes histoires qui étaient racontées autour d'un feu de camp ; beaucoup de mythes, d'archétypes et d'éléments humains sont toujours présent dans les livres de fantasy. De nombreux auteurs se servent de cette énorme source. Rien d'étonnant à ce que les lecteurs comparent ensuite les auteurs. C'est effectivement pour ça que je ne lis pas de livres de fantasy : je ne veux pas être influencé par ça. Les histoires doivent être autant que possible les miennes.

Par quoi voulez-vous être influencé ?

L'actualité, l'histoire et les sentiments humains. Je pense au coeur de l'histoire, au fil conducteur. Mais je fais en même temps un plan des émotions, je pense à quelles émotions je vais utiliser. Par chapitre, mais également par livre. "La Pierre des Larmes" est plein de sombres sentiments. Le troisième livre contient un peu plus d'aventure. Et avec le quatrième livre, "le Temple des Vents", je voulais réellement tirer les gens d'un situation éprouvante. Ce fut un livre réellement dur à écrire. Je veux tout le temps quelque chose de différent

Est-ce que tous les livres dans la série sont des livres à part entière ?

Oui, vous pouvez lire tous les livres à part. Tous les livres apportent une solution à un grand conflit, bien qu'il s'adapte également dans le plus grand contexte de la série. Mais si vous n'avez rien lu de moi avant, vous pouvez commencer à lire "la Foi des Réprouvés", ça ne pose pas de problème. Il n'y a pas de connaissances préalables nécessaires.

D'où vous viennent la magie et les monstres ? De quel façon imaginez-vous des noms relativement simple ?

J'essaie d'écrire de façon à ce que vous puissiez facilement les prononcer. Comment j'obtiens mes idées ? Depuis que je suis un petit garçon j'ai des personnages dans ma tête qui me racontent des histoires. Ils ont toujours été très importants pour moi. Je ne fais que coucher sur le papier ce qui existe déjà, je n'ai à réfléchir à rien. De la même façon qu'un musicien a déjà la musique dans sa tête, je suppose.

Vous avez essayer tous les types de métiers : charpentier, luthier, artiste. Pourquoi écrivez-vous actuellement 12 à 14 heures par jour ?

J'aime essayer des choses. Et j'aime exceller dans ce que je fais. Que quoi que ce soit, fabriquer un violon ou piloter une voiture : je veux être le meilleur. Et pour le reste : tout ce que j'ai fait avant était rechercher ce que je voulais réellement faire - et c'était écrire. Écrire des livres est mon plus grand rêve, c'est plus important pour moi que n'importe quoi au monde.

Combien de livres va-t-il y avoir dans la série de "l'Épée de Vérité" ?

J'aime Richard, Kahlan et Zedd. J'aime écrire à leur sujet. Et c'est importants d'introduire de nouveaux personnages et idées dans la série. Je ne sais vraiment pas combien de livres il va encore y avoir.

__________________________

Texte traduit par François

En parler -- Source