The Adventures of the Princess and Mr Whiffle

Donnez votre avis sur ce livre

Rikka, le 27 mars 2011 à 18h01

Eu également le plaisir de découvrir cette parution de PR ce week-end, au détour d'un petit verre de champagne (je ne sais pas si c'était finalement la meilleure chose à faire pour appréhender le truc... siffle).

Aux premières impressions, j'ai été très fan des illustrations, du rendu visuel. On commence avec une ambiance assez légère, quoiqu'en demi-teinte, troublée par l'étrange impression qui dégage de Mr Whiffle (son extrême neutralité). Au fur et à mesure que l'on avance vers la première fin alternative (laquelle m'a fait sourire, et que je raconterais avec plaisir à un enfant pour le rassurer) , on sent un petit malaise en fond de toile qui se dessine implicitement (on appréhende le "couac" qui va venir).

La deuxième fin... laisse sur sa faim. Je ne l'ai pas vu venir, et il a fallu que François me confirme que, "oui", c'est bien fini... place à toutes les interprétations, les plus ragoutantes s'imposant d'elles-mêmes.

La troisième fin est... très singulière. Oui, en effet, ne mettez pas ceci dans les mains d'un enfant. Je n'ai pas trop compris d'ailleurs ce revirement de l'auteur (la personnalité même de la princesse en prend un sacré coup).

Heureusement qu'il existe une interview de PR racontant la naissance de ce livre nous aide à appréhender un peu plus la chose, et à nous imaginer le contexte de sa venue au monde. Au final, peu de texte, qui frappe net, fracasse parfois, et des images, de qualité, qui sont difficilement interprétables dans certains de leurs aspects. Finalement, Nathan Taylor l'illustrateur s'avère être aussi impliqué dans cette sortie singulière que l'auteur.
Ils se sont bien trouvés ces deux là lol

En conclusion, difficile d’émettre un avis en terme d'attirance ou de répulsion... j'aurai plus tendance à dire que tout ceci laisse perplexe (il faudrait que je le relise). Et en même temps, on retrouve bien ici le côté un peu "loufoque" (au sens positif du terme) de l'auteur.

tkl, le 4 mars 2011 à 08h48

Tout à fait, et de plus il y a un aspect qui est angoissant : la solitude
La princesse est seule dans son univers peuplée juste de jouets et d'histoires.

Mon avis:

Bon ben je pense surtout que ce n'était pas la peine d'en faire tout un plat.
Joli petit livre cartonné A4 format paysage.
Les illustrations sont très belles, et l'histoire intense quoique très courte.
On est sur un style de livre pour enfant avec dessins pleine page et une phrase ou deux maxi par pages.
L'histoire tourne aigre puis acide rapidement et l'avertissement de ne pas le lire aux enfants est sensé car elle reste perturbante bien que simple finalement.

Pas de révélations fracassantes, mais une curieuse parenthèse dans l'univers de l'auteur.

Tia, le 4 mars 2011 à 08h40

Alors je reste sur la défensive sur ce livre hmm .

Bien qu'avec un style de dessin enfantin, le livre est clairement pour adulte, comme c'est si bien signalé d'ailleurs.

Si on ne regarde pas la noirceur visible, la Princesse à tout ce qu'il y a de normal. Elle a des jouets, s'invente des aventures épiques, a des peurs enfantines classiques... bref, finalement rien d'extraordinaire.

Cependant, nous pouvons constater qu'au fil des pages cette Petite Princesse est violente. Les aventures épiques tournent aux scènes macabres, etc... Beaucoup de choses nous échappe à la première lecture et la deuxième permet d'analyser les images et de confirmer que cette petite fille est cruelle et cela depuis le début
Dans tout ça, Mr Whiffle alias l'ours compagnon de la Princesse est très...neutre. Il n'a pas de réel place si ce n'est qu'il est présent, participe aux délires par le biais de la Princesse.

Pour finir, je dirais que ce livre est très étrange... On ne comprend pas le but, ni même le message de l'auteur. Je dirais même "est-ce que c'était le but de finir par quelque chose qui s'explique ?" tellement c'est bizarre.

L'histoire est en noir et blanc... je ne sais pas si c'était une question de budget, mais si c'était un choix, cela peut venir conforter l'idée que cette histoire est froide et le montrer visuellement.

tkl, le 4 mars 2011 à 08h03

lol J'avoue moi aussi avoir eu du mal à apréhender "la chose"
Je pense surtout que l'histoire se base énormément sur le non dit, le suggéré et l'implicite.
Ne serai-ce que par les dessins riches, précis mais enfantins, il peuvent tous renvoyer à une émotion.
Je l'ai plus apprécié une foi l'impression de tout ca pour ca? en le re-...consultant un petit moi après

François, le 4 mars 2011 à 07h54

A l'origine plutôt enthousiaste à l'idée de découvrir un livre de "conte" illustrés qui n'est pas à destination des enfants, le résultat me laisse finalement un peu dubitatif.

Les dessins sont très réussis, on retrouve le décalage attendu par la présentation (ce n'est pas pour les enfants), mais les choses se gâtent à mon sens sur la 3ème partie, dont je n'arrive pas trop à saisir le sens ni le "but".

L'histoire n'en reste pas moins sympathique à lire, mais il faudrait s'arrêter un peu entre la 2nde et la 3ème fin pour moi.