Bandeau
Ce forum, associé au site non-officiel www.patrickrothfuss.webfantasy.fr, est là pour permettre aux lecteurs de Patrick Rothfuss de discuter entre eux et avec d'autres lecteurs de fantasy.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

#1 19-09-2013 10:08:47

gordien
Bridgeburner
Inscription : 02-05-2012
Messages : 120
1 an6 mois

Krull (1983) - Peter Yates

La Forteresse Noire (sorte de rocher géant), repère de la Bête et de ses Slayers, parcourt la galaxie pour dévaster les mondes sur son passage. Elle se pose sur le monde de Krull et les Slayers commencent à foutre le boxon.
Ils enlèvent Lyssa, le jour de son mariage avec Colwyn qui devait sceller l'union de leurs royaumes pour lutter contre l'envahisseur.
Plutôt que de se dire : "mince c'est ballot, mais une de perdue, dix de retrouvées" Colwyn part à sa recherche parce qu'il l'aime comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma alors qu'il l'a connait depuis 5 minutes (et bien sûr c'est réciproque)...

Dans ce film on a :

Une étoile noire, un Luke Skywalker, une princesse Leïa à délivrer, un vieux sage qui se sacrifie, un Han Solo, un Chewbacca sous forme de cyclope, un C3PO sous forme d'un sorcier un peu raté pour l'élément comique, l'arme particulière du héros qu'il peut attirer à lui à distance, des tirs lasers et des épées en fer qui font krkrkr avec des flashs quand elles se touchent...

Rare tentative de faire de la fantasy (matinée de SF) de haut niveau au ciné pour l'époque (c'est à dire sans compter les bisseries italiennes ou autre séries Z) Krull est un ratage. Scénario plein d'incohérence, de trous, naïveté de l'histoire (l'amour c'est trop fort), SFX datés déjà à l'époque (il suffit de comparer avec le Retour du Jedi sorti la même année), comédiens approximatifs (Liam Neeson et Robbie Coltrane avec 30 ans de moins)... D'ailleurs le film a été un bide.
Ça, c'était pour une vision objective.

Mais, pour moi, Krull c'est mon premier film de fantasy, vu quand j'avais environ 10 ans, sur Canal+. Et donc, le revoir avait un aspect madeleine de Proust qui m'a permis de passer un bon moment malgré tout. Je ne suis pas sûr que quelqu'un découvrant ce film maintenant aie la même indulgence que moi...

Je terminerai par la seule chose positive du film, déjà remarquée à l'époque : la formidable musique de James Horner.

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès aux forums : WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès direct au blog : Legend of the Seeker

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.082 secondes, 12 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 659.67 Kio (pic d'utilisation : 722.01 Kio) ]