Bandeau
Ce forum, associé au site non-officiel www.patrickrothfuss.webfantasy.fr, est là pour permettre aux lecteurs de Patrick Rothfuss de discuter entre eux et avec d'autres lecteurs de fantasy.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Dernières actualités des sites

[Terry Goodkind] Le Siège de Pierre [Terry Goodkind] Les Enfants de d'Hara
[Brandon Sanderson] Sixième du crépuscule et autres nouvelles [Terry Goodkind] Sorties passées et à venir
[Brandon Sanderson] Legion se trilogise [Brandon Sanderson] Escape the Shattered Plains VR Experience

#1 21-11-2014 00:34:10

Arakasi
Homme de main
Inscription : 19-08-2011
Messages : 437
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Interstellar, de Christopher Nolan

Interstellar ne fait pas l'unanimité. Chef d'oeuvre? Film correct mais surestimé et survendu? Quelques heures d'ennui sans nom?
Et vous, qu'en pensez-vous?

Interstellar, de Christopher Nolan, réunit Matthew McConaughey, Anne Hathaway ou encore Matt Damon (parmi d'autres) sur une bande originale d'Hans Zimmer.

Combien d'oscars ce film va-t-il rafler?  big_smile

Pour moi c'est vraiment un excellent film. Très beau, très bien filmé et avec des musiques sublimes.


(Je sais, la présentation est succincte, mais au moins nous ne serons plus obligés de phagocyter l'autre sujet ^^")

Hors ligne

#2 22-11-2014 00:50:19

Arthan
Gladiator
Inscription : 25-09-2010
Messages : 1 234
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

De mon point de vue, il n'y a aucun doute possible : ce film est un chef d’œuvre et rempli (presque) tous les critères que cela implique. C'est à dire :
- une histoire qui tient la route, et ça, personne ne peut l'enlever. Malgré les nombreux dialogues scientifiques, tout est très bien expliqué et permet de comprendre toutes les idées du réalisateur. Le film est construit de la même façon que les autres ( ie du même réalisateur) c'est à dire qu'on est un peu perdu au début mais chaque détail a son importance et au fur et à mesure que le film avance, on trouve réponses à nos questions.
Mais ce qui est fort dans le film, c'est que tout parait tellement réel alors qu'on se trouve dans de la SF, ne l'oublions pas ! D'où certains partis pris par le réalisateur (et aussi le co-scénariste) qui ne peuvent plaire à tout le monde.
- le film est mené avec talent par ses interprètes principaux, et surtout l'excellent Matthew McConaughey qui est en train de mettre Hollywood à ses pieds. J'ai eu la chance de voir le film en VO et sa performance est vraiment bluffante. N'oublions pas d'autres personnages comme celui d'Anne Hathaway, Jessica Chastain ou encore Michael Caine. On pourrait reprocher que les autres personnages secondaires sont facilement mis de côté.

Spoiler personnage, cliquer pour lire
Sans oublier les petits robots qui sont totalement incontournables et qui apportent un vrai plus au film.

- des images incroyables qui nous font voyager et par la même occasion rêver.
- une musique certes magnifique mais qui, je le crains, ne restera pas gravé dans la mémoire des gens.

Impossible de m'ennuyer devant le film, même lors de mon second visionnage après seulement 3 jours le séparant du premier. Aucune surenchère, ce film vaut largement le coup d'aller le voir au cinéma, et ce, malgré ses 3h ! Je ne comprends pas d'ailleurs comment on peut reprocher à un film d'être trop long quand on voit le prix d'une place de cinéma. Je comprends qu'on puisse ne pas aimer voir s'ennuyer mais dans ce cas, je ne sais pas ce que vous attendez de voir au cinéma.. Précision en plus que le film n'utilise pas la fameuse 3D, ce qui est tout à son avantage.
Je n'avais pas pris un pied pareil depuis un moment, que ce soit au cinéma ou devant ma tv. Certaines scènes nous font tenir en haleine, d'autres nous crispent, d'autres nous touchent. On passe par toutes les émotions durant ce film.
Film de l'année sans aucun doute possible et loin devant tous.
Je pense qu'il n'échappera pas aux oscars mais Gravity a tellement été récompensé il y a peu qu'attribuer autant de récompenses au même genre de film serait surprenant. Il en aura surement quelques uns, il le mérite.
J'ai hâte de parler du film avec quelqu'un qui ne l'a pas aimé (chose qui dans mon entourage n'est pas encore arrivé wink. )

Dernière modification par Arthan (22-11-2014 00:52:08)


" Three weeks from now, I will be harvesting my crops. Imagine where you will be, and it will be so. Hold the line ! Stay with me ! If you find yourself alone, riding in the green fields with the sun on your face, do not be troubled. For you are in Elysium, and you're already dead !
Brothers, what we do in life... echoes in eternity. " Maximus.

Hors ligne

#3 22-11-2014 01:46:42

Arakasi
Homme de main
Inscription : 19-08-2011
Messages : 437
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

Tout à fait d'accord avec ce que tu as caché sous ton spoiler Arthan. Quel humour! big_smile Un énorme "plus" du film !
Après y avoir réfléchi un peu à froid, j'aurai quand même quelques nuances à apporter.

Spoiler, cliquer pour lire

-Le drapeau des Etats-Unis planté sur chaque planète explorée... Bon...  roll Et Philae, on en parle de Philae? siffle

-J'aurai apprécié que le héros eut à faire un choix entre le plan A et le plan B, après l'échec sur la planète de glace. Ce qu'il fait n'est vraiment ni logique, ni raisonnable (sauf si j'ai manqué un détail et si les matrices ont explosées en même temps que la base ... ?). Et dans l'idéal, j'aurai aimé qu'il effectue le plan B, histoire de s'éviter un happy ending.

- Le coup de la voix off du début qui annonce "Mon père était un cultivateur. Comme nous tous. Mais il n'était pas que cela..." ... Je déteste.  demon C'est le genre de mécanisme qui tue le suspense, puisqu'il nous annonce que l'Humanité survit.

C'est tout pour moi.
Pour les oscars, je vois mal comment celui de meilleure BO peut lui échapper...   wink

Hors ligne

#4 22-11-2014 12:03:08

Arthan
Gladiator
Inscription : 25-09-2010
Messages : 1 234
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

Comme tu l'as mis dans ton spoiler, et ça n'a rien à voir avec le film, c'est vrai que la sortie au cinéma traitant d'un voyage dans l'espace coïncide avec l'actualité puisque le petit robot Philae a réussi à se poser sur une comète (d'ailleurs si vous n'avez pas trop suivi, ça vaut vraiment le coup d’œil car c'est une avancé majeure dans l'exploration spatiale surtout que ce petit robot est européen wink. )

Sinon, pour en revenir au film :

Spoiler, cliquer pour lire
-C'est un film américain, les missions sont organisées par la NASA donc non ça ne m'a pas dérangé que les américains sauvent encore l'humanité. A vrai dire, je n'y prête même plus attention. 
-Je pensais également que le film ne tournerait pas vers un Happy Ending à un certain moment. Mais certaines théories sur le film laissent présager qu'il n'y en aurait pas. En fait, au moment de quitter la planète de glace, Cooper et Brand savent que les habitants de la Terre sont condamnés parce que, pour résoudre le problème de la gravité, il faut des données qu'on ne trouve qu'au fond des blackholes. Cooper veut absolument sauver ses enfants et, on le sait, n'a pas l'attention de les abandonner, c'est pour cela qu'il tente le tout pour le tout et va s'enfoncer dans le blackhole, avec TARS afin d'essayer de récupérer les précieuses données sachant que Brand pourra s'en sortir sans lui vu que de toute façon il ne reste qu'une planète à visiter et que si elle ne convient pas, c'est fini. Alors oui, peut être que le robot seul aurait suffit mais on n'en ai pas sûr. Après tout, c'est bien Cooper qui lui demande de prélever les infos et de les envoyer sur Terre à travers l'espace et le temps. Et puis oui on peut considérer la fin comme un HE mais bon, Cooper revient juste à temps pour voir sa fille mourir donc bon, c'est pas non plus outrageusement joyeux, bien que ça soit les retrouvailles qui soient extraordinaires. D'ailleurs, Cooper quitte la station à la fin. Alors oui, les plan A ET B sont un succès. Mais est-ce vrai ..?
C'est là que j'ai vu des hypothèses intéressantes sur le film. D'après le docteur Mann, au moment de mourir, notre cerveau nous montre ce à quoi on tient le plus pour survivre. L'hypothèse de la fin alternative est que Cooper se jette dans le blackhole, mais va en fait y trouver la mort,  après avoir réussi à transmettre les données à sa fille. Après tout, rien ne ressort d'un blackhole, pas même la lumière (d'où son nom). Et c'est pourquoi ses dernières pensées vont vers sa fille avec qui il est parti en mauvais termes. Après tout, on se sait rien de la fameuse station Cooper, qui possède une architecture tout de même bien surprenante, surprenant aussi que Cooper ne se soucie pas de son fils. Personnellement je la trouve intéressante mais je préfère quand même le HE.
- Bon la petite voix off au début, j'ai trouvé que c'était plus une mise en ambiance du film. On nous explique comment fonctionnait le monde avec toute cette poussière, et on découvre ce monde après. Mais c'est vrai que tu as raison, c'est tout de même un petit spoiler du film vu qu'on sait qu'il va y a voir des survivants.

Je suis maintenant prudent avec les Oscars, on ne sait jamais ce qu'ils peuvent pondre wink. Mais s'il n'en récolte aucun, ça serait aussi terrible que le fait que DiCaprio n'en ait toujours pas eu x).


" Three weeks from now, I will be harvesting my crops. Imagine where you will be, and it will be so. Hold the line ! Stay with me ! If you find yourself alone, riding in the green fields with the sun on your face, do not be troubled. For you are in Elysium, and you're already dead !
Brothers, what we do in life... echoes in eternity. " Maximus.

Hors ligne

#5 22-11-2014 13:41:20

Arakasi
Homme de main
Inscription : 19-08-2011
Messages : 437
1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

Je suis tout à fait d'accord avec ton deuxième paragraphe sous spoiler. C'est même ce à quoi j'ai pensé à premier ...

Spoiler, cliquer pour lire
... surtout que Mann nous annonce cela juste quelques minutes avant. Le seul truc qui me fait oublier cette théorie, c'est justement la scène des retrouvailles "en réel" (et pas dans le tesseract)

Hors ligne

#6 04-01-2015 11:24:14

François
Archiviste
The Wise Man's Fear
Inscription : 21-08-2006
Messages : 14 145
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

Le film m'avait laissé dubitatif après son premier visionnage. J'ai décidé de lui offrir une seconde chance hier après avoir lu quelques articles sur le côté "science" ainsi que sur les effets spéciaux (beaucoup sont réalisés en direct sur plateau, comme souvent avec Nolan) et j'y ai passé un très bon moment, j'en suis même venu à l'apprécier !

Hors ligne

#7 07-07-2015 15:52:44

Cara
Mord-Sith
Lieu : 89
Inscription : 16-07-2007
Messages : 3 853
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

J'arrive un peu tard. Je viens seulement de voir le film. La BA ne m'avait pas trop inspirée, donc j'ai attendu les DVD/Blu-Ray...

J'ai beaucoup aimé : les personnages, les décors, les effets spéciaux, la musique, le thème du film sur l'humanité, les sacrifices, l'instinct de survie, etc...
Je n'ai pas aimé : la fin. Je ne la digère pas.

Spoiler, cliquer pour lire
Tout ce qui se passe dans le trou noir m'a déçue. La structure, les 5 dimensions, la survie de Cooper pour réapparaître à côté de Saturne pile quand l'humanité stationne à côté : c'était choisir la facilité pour finir sur un happy end (et autant, j'aime bien la théorie de Cooper qui est en réalité mort, autant elle ne tient pas vu que sur la station, il communique avec d'autres personnes que sa fille).

Et puis, en gros, tout est dû au fait que l'humanité du futur (très évoluée) a voulu se sauver dans le passé. Elle a utilisé Cooper pour communiquer avec Murphy pour réussir à s'échapper de la Terre en maîtrisant la gravité. Sauf qu'il y a un hic dans cette ligne temporelle : qui a prévenu l'humanité comment se sauver de la mort la toute première fois ? Et puis, ça arrive à la fin, alors que pendant tout le film on nous dit qu'on ne peut pas changer le passé... roll Revenir donner la solution dans le passé pour sauver le futur, ça équivaut pas à ça ? tongue

J'aurais préféré une fin où le plan B soit la seule solution finale. Tout était parfait jusqu'au trou noir à la fin...
Ou au pire, une fin où Cooper soit réellement un fantôme pour virer franchement dans le fantastico-SF, et là, j'aurais plus facilement accepté qu'il puisse transmettre la solution à Murphy dans le passé.

(No comment sur la montre qui contient toutes les explications sur comment maîtriser la gravité en code morse... ironique )

Dernière modification par Cara (09-07-2015 19:03:59)


"Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it and fail never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm or the gods or love. Illusions! Only the ladder is real. The climb is all there is."

Hors ligne

#8 09-07-2015 20:49:25

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 551
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

a écrit :

Spoiler, cliquer pour lire

Sauf qu'il y a un hic dans cette ligne temporelle : qui a prévenu l'humanité comment se sauver de la mort la toute première fois ?

Ce que l'on appelle plus communément un paradoxe temporel. Et c'est théorisable et un peu théorisé aussi...
Disons (sans rentrer dans le vif du sujet sinon faut parler de la flèche du temps, du cours du temps, du principe de la causalité inviolable) que lorsque qu'un événement futur intervient sur son passé il en a toujours été ainsi. Dès lors, l'événement premier, déclencheur si on peut dire, n'a jamais existé, puis que le futur a toujours agit sur le passé.
C'est dur à appréhender et c'est le face sombre du paradoxe.
Tu peux si tu veux te renseigner un peu sur les paradoxes. Celui de l'écrivain est le plus facile à appréhender.

En fait Interstellar est une mise en avant cinématographique de plusieurs théories physiques. Notamment l'impossibilité de lier la physique quantique à la relativité général et donc à la théorie des cordes et des supercordes.

Lorsque tu en sais un peu plus sur la théorie des cordes et des supercordes, le fait que le de maîtriser la gravité pour passer un message est loin d'être con, c'est même un principe clé de cette théorie qu'on appelle plus communément le "graviton".

Le film Interstellar est dur à saisir, on est loin d'un film de science-fiction où la liberté est absolu. Christopher Nolan pose les bases des théories actuelles et tente, à sa juste mesure, d'en faire quelque chose de "concret".

Il y a deux façons de voir le film.
Comme quelqu'un qui aime le science-fiction, les beaux effets et les belles histoires (les belles musiques aussi, merci Hans Zimmer <3)
Et comme un féru des sciences et de la physique.

Hors ligne

#9 15-07-2015 10:57:24

Cara
Mord-Sith
Lieu : 89
Inscription : 16-07-2007
Messages : 3 853
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois
Site Web

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

a écrit :

C'est dur à appréhender et c'est le face sombre du paradoxe.

Oui, j'ai beau essayer de faire un effort, dans le sens où je comprends la théorie que tu expliques, mon cerveau ne veut pas la trouver valide ironique Ma logique têtue veut qu'il y ait forcément un début quelque part dans le schmilblick, que le temps fonctionne en "ligne qui va vers l'avant", même si elle passe par une boucle à un moment. J'ai vraiment du mal à rentrer dans le concept de la boucle où il n'y a plus de début ni de fin. s

a écrit :

En fait Interstellar est une mise en avant cinématographique de plusieurs théories physiques. Notamment l'impossibilité de lier la physique quantique à la relativité général et donc à la théorie des cordes et des supercordes.

Lorsque tu en sais un peu plus sur la théorie des cordes et des supercordes, le fait que le de maîtriser la gravité pour passer un message est loin d'être con, c'est même un principe clé de cette théorie qu'on appelle plus communément le "graviton".

Le film Interstellar est dur à saisir, on est loin d'un film de science-fiction où la liberté est absolu. Christopher Nolan pose les bases des théories actuelles et tente, à sa juste mesure, d'en faire quelque chose de "concret".

Dis donc, tu as l'air d'en connaître quand même pas mal sur le sujet. C'est pas du tout mon cas... ange En soi, quand il parle de se servir de la gravité et qu'il le fait concrètement en fin de film, ce n'était pas vraiment un problème pour moi. J'y connais rien, donc j'ai accepté. C'est plus le concept du

Spoiler fin du film, cliquer pour lire
Tesseract, comme par hasard en plein milieu du trou noir, et d'où le héros ressort pile au bon endroit à la bonne époque

qui m'a gênée. D'où l'effet de
Spoiler fin du film, cliquer pour lire
happy end forcé donc je parlais (enfin, happy end très relatif, on est d'accord tongue)

a écrit :

Il y a deux façons de voir le film.
Comme quelqu'un qui aime le science-fiction, les beaux effets et les belles histoires (les belles musiques aussi, merci Hans Zimmer <3)
Et comme un féru des sciences et de la physique.

Mais mais mais... pourtant, j'entre dans la catégorie 1 !!! Pourquoi la fin m'a donc frustrée à ce point ? ironique

PS : bien d'accord pour la musique. Je me suis même empressée d'aller acheter certains morceaux après avoir vu le film coeur

Dernière modification par Cara (15-07-2015 10:58:18)


"Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it and fail never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm or the gods or love. Illusions! Only the ladder is real. The climb is all there is."

Hors ligne

#10 15-07-2015 15:09:06

Zorander69
Troubadour
Inscription : 24-11-2008
Messages : 3 551
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

La façon la plus facile de représenter le temps est sur une flèche (d'où la flèche du temps). Pour la simple et bonne raison qu'un effet ne peut rétroagir sur sa cause. Et si on l'avait représenté en cercle ça aurait été le cas. Et ça c'est pas possible. Donc déjà tu as raison sur ce point.

Le concept de temps est vraiment hard à saisir, disons qu'on sait plus ou moins que les paradoxes existent, que certains sont impossibles à réparer (on peut réparer des paradoxes, mais accroche toi bien), mais franchement tout le monde se perd là-dedans. Même les théoriciens. Donc à priori que ça te pose problème pour résoudre le film ça me semble tout à fait normal. tongue

Si tu regardes bien le film cooper stipule que des êtres inconnus ont potentiellement crée le tesseract de temps pour aider l'humanité à résoudre l'équation de la gravité. Et une des théorie valable c'est que c'est eux-même dans le futur.

"Le temps comme une boucle linéaire, où finalement chaque chose doit se produire comme elle doit se produire, ne laissant pas d’espace au hasard. Cooper sauve l’humanité qui va pouvoir progresser et créer le trou de ver dans le passé pour aider Cooper à sauver l’humanité… et ce en boucle."

Je sais pas si il le film t'a frustrée ou déçu mais ce que je peux en dire c'est que tu t'attendais peut-être à un schéma cinématographique fermé. C'est à dire qu'on comprend juste ce qu'il y a à comprendre et que le film se sert de chaque actions pour faire comprendre UNE seule fin.
Interstellar ne résous pas grand chose, il pose les bases sur des théories de sciences, il schématise le temps et sa causalité, il pose le problème de mécanique quantique et de relativité général.

Je dirai que voir Interstellar comme un film de science-fiction pur est une erreur (à mon gout, cet avis n'engage que moi). Je pense que c'est un peu plus qu'un film de SF, c'est aussi un film de science, de théorie et de physique, qu'elle soit quantique ou non.

Hors ligne

#11 24-12-2015 01:06:20

Malta Vestrit
Reine des Anciens
Lieu : Désert des Pluies
Inscription : 19-09-2008
Messages : 6 392
1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an1 an6 mois

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

Je viens seulement de le voir, après en avoir eu des bons échos autour de moi, et finalement mon seul regret est de ne pas l'avoir vu au cinéma ! Qu'il est beau ! coeur

Une histoire très intéressante, j'adore tout ce qui est théories physiques, quantique, spatio-temporelles, etc (et l'avantage c'est que vu que je n'y connais rien, rien ne me choque en matière de crédibilité ironique )

Des effets spéciaux superbes, et ce que j'ai aimé par-dessus tout, les MUSIQUES coeur
Hans Zimmer est un dieu, et l'orgue dans les moments stressants nous prend vraiment aux tripes, superbe choix d'instrument coeur

Petit bémol aussi pour la fin, j'ai bien aimé, mais peut-être un peu trop happy-end comme l'a dit Cara.

En tout cas un film à revoir smile


Mon temps fini, je m'en irai sur d'autres chemins. Libre.

Hors ligne

#12 25-03-2016 17:52:23

Myry87
Membre
Inscription : 25-03-2016
Messages : 3
Site Web

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

C'est vrai que le film est beau avec une histoire intéressante !


Un site que j'aime -

Hors ligne

#13 30-05-2016 14:57:45

Aaalexis
Membre
Inscription : 30-05-2016
Messages : 3
Site Web

Re : Interstellar, de Christopher Nolan

J'ai été assez déçu, Christopher Nolan nous a habitué à faire mieux, beaucoup mieux.
Mais en même temps, les films dans l'espace, c'est pas trop mon ...univers wink

Hors ligne

Pied de page des forums

Accès aux sites :     WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès aux forums : WebFantasy | Terry Goodkind | Patrick Rothfuss | Brandon Sanderson
Accès direct au blog : Legend of the Seeker

Propulsé par FluxBB
Adapté pour WebFantasy.fr

[ Générées en 0.045 secondes, 15 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 778.09 Kio (pic d'utilisation : 817.78 Kio) ]